Perso / The sun is shining

Mes petites paupiettes des îles, je vous retrouve aujourd’hui pour un article perso. Bien que je partage avec vous quotidiennement via Instagram, et échange avec vous par messages, j’aime faire des petits bilans par ici.

Un article perso n’est jamais prévu, calculé. Pour ma part, il arrive tout à coup, j’ouvre mon ordinateur et commence à taper ce que je ressens, ce que je pense, ce que je vis.

Voilà un peu plus d’un mois que j’ai quitté Biarritz et suis revenue sur Marseille. En un peu plus de 30 jours, que ma vie a pris un tournant inattendue, et pourtant si évident. C’est étrange, comme parfois vous pouvez avoir le sentiment de prendre la mauvaise direction, de ne pas être à votre place, et comme vous pouvez ressentir totalement l’opposé. Un bonheur brut, l’alignement des astres, l’évidence, le bon endroit, le bon moment, le destin. Depuis mon retour dans le sud, je me suis retrouvée. Et je sais que vous le ressentez, vous me le dites souvent par messages, mais aussi lorsque l’on se rencontre. Comme si j’avais perdu pendant quelques mois, cette flamme qui m’anime depuis ma naissance.

En quittant Biarritz je ne savais pas ce que j’allais trouver, je savais où je voulais aller mais par encore comment. Mais la vie est bien faite, et lorsque vous décidez de suivre votre coeur, votre instinct, votre chemin, les choses se mettent en place (presque) toutes seules.

J’ai trouvé très vite un appartement, un petit nid que j’ai rapidement aménagé et dans lequel je me sens vraiment bien. De grandes fenêtres pour laisser entrer la lumière, une déco qui me plait, de la place, et surtout de bonnes ondes.

J’ai surtout retrouvé mes amies, mon clan, ma tribu et même fait la rencontre de très belles personnes. Quel bonheur de reprendre le rythme des apéros entre copines, des soirées interminables où l’on refait le monde, des après-midi terrasses, des déjeuners en famille. Mon essentiel.


Le blog aussi a redémarré, avec de jolies collaborations qui se mettent en place, et de beaux projets qui arrivent.

Depuis mon retour, je ne suis que sourire. J’ai repris très vite mes marques, avec la sensation paradoxale de n’être jamais vraiment partie et en même temps l’impression de redécouvrir ma ville, ma vie, telle que je l’aime. Parfois, il faut frôler la tristesse pour avoir à nouveau l’envie de chercher le bonheur. Le mien grandit chaque jour un peu plus. Je ne me remercierai jamais assez d’avoir eu le courage de quitter ce que je ne voulais plus pour partir à la conquête de ce qui me plait, de ce qu’il me faut. Je ne regrette rien, cette année 2017 et ce début 2018 m’ont appris beaucoup, et ont fait évoluer mes envies, les rendant plus précises. C’est plus facile de trouver lorsque l’on sait ce qu’on cherche non?

Et puis, comme la vie aime les surprises, elle met parfois sur votre chemin de l’inattendu, une nouvelle aventure, un bonheur plus grand que celui que vous aviez pu envisager jusque là. Si je ne dois retenir qu’une seule chose de ces derniers mois, et de ces dernières semaines, c’est qu’il faut suivre son coeur, se faire confiance. Que lorsque vous prenez le bon chemin, tout votre corps et toute votre âme le ressentent et vous poussent en avant. Alors foncez, rêvez, riez, aimez, lâchez prise, c’est là que le bonheur se cache, derrière nos peurs, nos retenues, nos faux-semblant, où ceux des gens qui vous entourent et tentent de vous freiner car ils sont incapables de faire de même. Je crois que de toute ma vie, l’instant, le présent, n’a jamais autant eu de valeur, peut-être parce que je sais déjà que le futur sera extraordinaire…

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *