Mood / Une vie plus saine

Bonjour mes petites paupiettes ! Chose promise, chose due ! Je vous livre enfin mon article sur mon changement d’habitudes de vieUne remise en question qui a démarré il y a quelques mois, un sentiment de devoir changer les choses, l’envie de prendre soin de moi, de mon corps, de ma santé

Peut-être est-ce le cap des 30 ans, comme une soudaine prise de conscience de notre mortalité, de notre vulnérabilité face à la maladie, aux problèmes de santé, ou juste une maturité de se dire “finit les conneries, on s’est bien amusé maintenant on va se calmer”. Je ne sais pas trop, mais au début de l’été j’ai pris conscience qu’il fallait que je modifie certaines choses dans ma manière de vivre, de me nourrir, de traiter mon corps. Cette envie est devenue un besoin, presqu’un défi, je me suis donc posé les bonnes questions. Pourquoi changer et surtout comment. La raison, essayer de prendre soin de ce corps qui me porte tous les jours et sans qui je ne ferai rien. Vouloir le “nettoyer” pour préparer l’avenir, et construire un jour une famille. Être en bonne santé physiquement pour être bien mentalement.

Depuis plusieurs semaines voir mois je suis sujette aux crises d’angoisse. Les vraies, celles où le coeur s’emballe, la respiration devient difficile, celles où l’on se voit clairement mourrir. Je n’avais jamais compris les personnes qui pouvaient souffrir de ça, je me disais même que c’était du cinéma. Et pourtant… Lorsque j’ai fait ma première crise il y a 2 ans je me suis vraiment vu mourrir seule chez moi à 00h30. Depuis j’ai refait 5 ou 6 grosses crises, toutes aussi effrayantes et paralysantes. Elles arrivent le soir, souvent après une journée entière passée seule à bosser sur mon ordi. Je les sens arriver, en fin d’après-midi comme une boule dans le ventre qui ne va faire que grossir jusqu’à exploser et m’étouffer. Néo les sens arriver aussi, il devient plus nerveux, et très collant ne me quittant pas du regard. La dernière que j’ai faite c’était au mois de juin, et vraiment j’étais très mal, je suis sortie de mon appartement à 00h et j’ai marché avec Néo pendant bien 45 min le temps de me calmer, de retrouver une respiration fluide et un rythme cardiaque normal. Je crois que le déclic est vraiment venu ce soir là, je me suis dit que ces crises, ces angoisses étaient certes liées à un facteur psychologique (fatigue, stress…), mais aussi, et forcément, à un facteur physique. Le manque de sommeil, une mauvaise alimentation donc peu d’énergie, un manque certain d’activité physique etc. J’ai donc décidé qu’à la rentrée (la vraie pour moi, celle de septembre) je me prendrai en main.

Je me suis donc focalisée sur 3 points essentiels pour vivre mieux, plus sainement et plus sereinement.

La reprise du sport 

Plus jeune j’ai toujours été très sportive, pratiquant plusieurs disciplines parfois même à haut niveau, mais après le bac en entrant dans la vie étudiante puis active, je n’ai plus du tout eu le temps et la motivation de me bouger. Même si ma morphologie ne trahit pas ce manque de sport, à l’intérieur je le ressent. Je suis nerveuse, angoissée, je me sens faible, j’ai envie et besoin de me dépenser. Pas facile de trouver une activité régulière, type cours collectifs, quand on a beaucoup de rendez-vous et de déplacements non réguliers en terme de dates. Et puis se motiver à aller dans une salle solo c’est pas mon truc. Je me suis dit que suivre un programme accompagné d’un coach ça pouvait être sympa. Le destin est un petit malin et m’a envoyé le jour même la jolie Mélissa Carillo. Une coach sportive de retour sur Marseille qui donne des cours uniquement aux nanas. Séduite par ce côté girl power nous nous sommes rencontrées et là gros feeling. Elle a tout de suite compris ce qui “clochait” chez moi, ce qui m’empêcher de tourner rond. Nous avons beaucoup discuter, de mes (mauvaises) habitudes de vie, de mon alimentation, de mon besoin de lâcher prise et de ce stress qui devenait difficile à gérer. Mélissa m’a donc proposé un programme sur mesure, avec des exercices de renforcement musculaire, notamment pour le bas du corps (je travaille aussi pour le poum poum short hahaha), mais également des exercices de respiration et de yoga. On se voit une fois par semaine pour une séance de coaching de 45 min, et de mon côté je fais également une séance seule, de 30 min en suivant le circuit training qu’elle a développé pour moi. On part sur une remise en forme de 3 mois pour commencer, histoire que je me remette dans un rythme sportif et que j’ai l’envie de me bouger de plus en plus.
Pour répondre à vos question, la séance coaching coûte 55€, c’est une somme certes, mais c’est un accompagnement complet et personnalisé. Du training à proprement parlé mais aussi et surtout sur l’hygiène de vie générale et un régime alimentaire adapté. Vous pouvez la contacter via Instagram @melissacarillo ou par mail Carillo.melissa@gmail.com.

Une meilleure alimentation 

J’ai reçu pas mal de messages sur Instagram concernant ma nouvelle alimentation. Premièrement le but de ce changement n’est pas dans l’optique de perdre du poids, loin de là. Mieux manger ne doit pas être associé à l’envie de maigrir. Et deuxièmement, loin de moi l’idée de devenir une heatlhy girl parfaite ! J’aime la charcuterie, le pain beurre, le fromage et le bon vin, et je compte bien continuer. Mais j’ai également envie de mieux manger, et de mieux consommer. En mangeant des repas équilibrés, plus de fruits et plus de légumes. Ne pas arrêter totalement le Nutella, mais se le garder juste une fois dans la semaine et alterner avec des petits déjeuners plus sains et plus riches en vitamines. Je pensais que ce serait plus difficile, moi l’accro de l’Ice Tea je n’en bois presque plus, et je privilégie l’eau (oui parfois je ne buvais même pas un verre d’eau dans une journée !!). Les recettes que Melissa m’a donné m’ont vraiment fait envie et me voilà en train de me préparer des Poke Bowl le midi et des Açaï Bowl au petit dèj. Je vous avoue que je suis fière de moi. Pour moi ce rééquilibrage alimentaire s’annoncer périlleux, en bonne accro au sucre j’avais très peur de ne pas réussir. Je n’ai pas opté pour un changement radical, genre devenir vegan ou pro bio du jour au lendemain, mais essayer de réduire un max les produits “nocifs”, comme les sodas, les plats préparés, les gâteaux et sucreries ou le fameux Nutella bourré d’huile de palme. J’essaie également de supprimer le lait de vache en le remplaçant par le lait d’amande, mai pour le moment impossible de me priver de laitages…Bref j’avance step by step, sans frustrations et en découvrant des recettes simples et saines. D’ailleurs suite à vos demandes j’ai ouvert ma rubrique food, où je vous partagerais mes recettes. Bon pas d’affolement on est pas à top chef, je fais mes premiers pas de cuisinière hahaha, mais j’avoue j’adore ça !

Arrêter de fumer 

On arrive sur LE plus gros challenge de cette envie de vie plus saine. L’arrêt de la cigarette. Je vous en ai déjà parlé en story sur Instagram, je suis fumeuse. J’ai commencé au lycée à 16 ans, je fumais pour le style au départ, et aussi pour embêter mes parents je pense. Bref une connerie, je crapotais plus qu’autre chose à l’époque. Puis après le bac, c’est devenu sérieux. Je m’achetais mes paquets tous les 2 jours et j’étais clairement capable de le finir au cours d’une soirée arrosée. J’ai fait un premier arrêt pendant une peu plus de 6 mois, puis j’ai repris sous prétexte de vouloir prendre des pauses au boulots. Puis en me mettant en free-lance là ça a été la catastrophe. Bosser chez soi, sur l’ordi, le paquet de clopes posé à porté de main, l’engrenage. Je fumais un paquet par jour, des fois plus. Puis un rendez-vous médical m’a fait prendre conscience que je devais ralentir et diminuer. Je suis donc passée de 1 paquet par jour à 4 ou 5 clopes (roulées). Une belle diminution, en dessous du seuil de toxicité critique. Et j’ai tenu, à part en soirée ou je rachetais un paquet de Vogue. J’ai vraiment vu une différence, sur ma peau, mon teint, mes cheveux, et même mon souffle. Je me suis dit que si j’arrivais à réduire à ce point ma consommation, je pouvais arrêter complètement. Finalement, ces 4 cigarettes quotidiennes n’étaient pas un besoin physique, mais plutôt une sorte d’habitude rassurante. En fumer une en voiture dans les bouchons, ou quand je refais le monde avec ma meilleure amie au téléphone, ou en buvant un bon verre de vin sur la terrasse avec le chéri. Il fallait juste une date, une limite, un vrai stop. Là encore le destin fait bien les choses, j’ai reçu un mail pour être ambassadrice du Mois Sans Tabac de la région PACA (#moissanstabac). Le défi, 30 jours sans cigarettes, 30 jours pour réduire, faire une pause ou arrêter. Le but de cette initiative nationale et de se motiver collectivement pour atteindre un but personnel, se libérer de la cigarette. Un challenge que j’ai décidé de relever, j’ai 30 jours pour arrêter complètement, c’est mon objectif et il n’engage que moi. En échangeant avec vous, je me suis aperçue que nous étions nombreuses à vouloir arrêter de fumer. c’est ultra motivant de se dire que l’on est pas seule, de pouvoir se soutenir, en parler et partager nos difficultés face à ça. Je vais partager avec vous ce challenge sur Instagram notamment en story, mais aussi ici en faisant un point dans 15 jours, puis à la fin du mois. Il n’y a pas d’échecs face à cette volonté, vouloir même juste ralentir c’est déjà une réussite. J’ai donc fumé ma dernière cigarette hier soir, en soirée avec un cocktail, et aujourd’hui je n’en ai plus et pour le moment je n’ai pas encore eu d’envie d’en allumer une. Pour celles qui sont motivées pour suivre ce challenge #moissanstabac je vous invite à vous rendre sur le site tabac infos service ici. Vous pourrez commander votre kit, moi j’ai ouvert le mien (voir story Instagram), à vous renseigner sur les ateliers dans votre région (rencontre avec des tabacologues, sophrologues, addictologues…), ou appeler le 3989 pour discuter et mieux comprendre votre rapport avec la cigarette. 

Encore une fois, cet article n’a pas pour but de vous culpabiliser, ou de vous faire croire à une vie saine et parfaite. Je voulais juste partager avec vous mon état d’esprit actuel, ma volonté de changer certaines choses qui me sont très personnelles. Et si ce texte, ces story Instagram, nos échanges en commentaires ou messages peuvent vous motiver et vous aider dans votre propre quête alors je suis comblée. Cela m’a fait beaucoup de bien d’en parler ici avec vous, de poser noir sur blanc mes envies et mes doutes face à ces nouvelles habitudes de vie. Il y aura forcément des moments “difficiles”, mais je crois que si nous sommes motivées nous pouvons accomplir beaucoup de choses , et nous surprendre nous même.

Je vous souhaite un bon (looooong) week-end pour celles qui font le pont. Love you ♡

Suivre:

4 Commentaires

  1. Anto739965
    1 novembre 2018 / 22 h 50 min

    Coucou ma belle moi aussi j essaye d arrêter de fumer je suis rester 5 jours sans fumer en m aidant avec La Cigarette électronique , j ai craqué au bout de 5 jours mais j ai beaucoup diminué d une dixaine je suis passé à 4,5 par jours . Allez on s encourage et on va y arriver je t embrasse anto739965

    • eloditcequelleveut
      Auteur
      2 novembre 2018 / 9 h 48 min

      Merci beaucoup pour ton message 😍😍 Oui c’est pas facile ! Mais c’est déjà super d’avoir autant diminué ! Bravo tu peux être fière de toi vraiment ! Moi je voudrais vraiment arrêter totalement 😶 C’est pas facile mais on y croit ❤️❤️❤️

  2. 9 novembre 2018 / 16 h 32 min

    Hello Elo !

    Super article ! en effet les 30 ans c’est souvent un déclic.
    La règle des 3 n’est pas facile mais j’essaie de m’y tenir aussi.
    Force et courage à toi 🙂

    • eloditcequelleveut
      Auteur
      13 novembre 2018 / 22 h 35 min

      Oh merci beaucoup ! Oui je pense que tu as raison, c’est vraiment un cap la trentaine 😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *