Moi en mieux

Hello mes petites paupiettes ! J’espère que vous avez passé une bonne semaine et que vous démarrer ce week-end tout en douceur. Pour ma part je vous écrit de l’aéroport (ouais c’était juste pour faire classe parce qu’en vrai j’ai 2h d’attente avant mon vol et que j’ai dormi 4h hahaaaaaa). Vous me l’avez demandé plusieurs fois par messages, comme promis je vous fait un point à mi parcours sur mon arrêt de la cigarette et surtout mon envie et besoin de (re)mise en forme.

Vous le savez je soutiens l’initiative nationale du #moissanstabac et je relève également le défi. Je vous ai fait un article à ce sujet ici, pour vous expliquer mes motivations. Je vous l’avoue ce n’est pas facile et surtout pas une réelle « réussite ». En effet j’ai beaucoup de mal à descendre en dessous de mes 3 clopes quotidiennes et surtout de m’en passer en soirée. Parfois je passe des journées entières en en fumant qu’une seule et ça ne me manque pas plus que ça, mais à l ‘heure de l’apéro la tentation est vraiment trop grande. Évidemment éviter les sorties pendant quelques semaines serait je pense l’idéal pour ne pas replonger mais avec le blog pas simple de faire l’ermite. Bref j’ai vécu ça (et je le vis encore un peu) comme un échec. Et c’est là que je fais fausse route je pense. Car cette déception de moi-même me fais partir dans un bad mood, tout l’inverse du résultat escompté. Un peu (beaucoup) déçue et frustrée, j’ai à nouveau appelé le 3989 afin de m’entretenir à nouveau avec un tabacoloque. Un rendez-vous téléphonique qui m’a fait du bien et surtout m’a fait déculpabiliser, l’auto-flagélation n’amène rien de bon. D’avoir eu la volonté de dire non à la cigarette c’est déjà une victoire, et puis « tout » changer d’un coup c’est pas simple, il faut le reconnaitre. Pour éviter d’être frustrée, nous avons décidé ensemble de fonctionner un peu différemment, en limitant les cigarettes au maximum. Du coup à chaque envie je me demande « cette clope en as-tu vraiment envie ? », 9 fois sur 10 je range mon paquet parce que je me rend compte que c’est par habitude ou ennuie que j’allais l’allumer. Je me sens mieux vis à vis de ça et c’est déjà beaucoup, parce que pour être honnête je ne vivais pas très bien le fait de ne pas y arriver. Le #moissanstabac n’est pas fini et je ne lâche tout de même pas l’affaire, chaque jour sans clopes (oui ça arrive), est une vraie victoire, et pour moi c’était vraiment important de prendre conscience de ça.

Côté sport et alimentation j’ai bien pris le rythme. Je continue à manger pizza et burger mais moins fréquemment, et surtout en mangeant de vrais plats équilibrés en parallèle et ça croyez moi c’est une vraie nouveauté. Açaï Bowl 2 matins par semaine, plus de légumes et des bonnes protéines. Maintenant je fais beaucoup plus attention aux produits que je choisi, et je sens que chaque jour je fais un pas de plus vers le bien être et du coup un geste en plus pour la planète. Parce que je suis persuadée que c’est lié. Par exemple je suis passée au shampoing solide, plus pratique et sans emballage plastique. Bref des petits gestes du quotidien qui deviennent de vrais réflexes. On ne peut pas tout changer du jour au lendemain, mais chaque action est déjà une victoire.

Je sens que mon corps est content de se bouger et surtout je vois déjà les premiers effets. Je dors mieux, et j’ai appris plusieurs exercices de respirations qui m’aident à ne plus me laisser envahir par le stress et ça croyez moi ça me fait un bien fou ! Bon j’ai toujours cette tension au niveau des épaules, je suis très crispée mais depuis toujours, j’imagine que plus je me sentirai bien plus ça s’estompera.

Cet « éveil » vers un moi en mieux ne se fait pas sans peines. Il y a des prises de consciences qui sont plus piquantes que d’autres. Arrivé à la trentaine on se dit que l’on a combattu pas mal de nos démons, guéris également beaucoup de nos blessures, mais me mettre face à moi même et face à mes limites, physique ou mentales, ça me pousse à réfléchir et me fait prendre conscience de certaines failles auxquelles je n’avais jamais prêté attention. Des sujets que je vais explorer et sur lesquels je vais travailler.

Après c’est 2,3 semaines dans ce nouveau rythme, je me sens mieux, mais paradoxalement cela me demande beaucoup d’énergie, et certains jours je sens comme un petit blues s’installer, avec des doutes. Je sais que c’est positif et plus enrichissant que les angoisses que j’avais jusque là. Si je dois retenir une chose de ce changement que j’ai entrepris, c’est que l’on devient ce que l’on veut être, qu’importe ce que cela nous coûte. Même si comme cette semaine j’ai des moments de doute, notamment vis à vis du blog, je suis heureuse d’avoir pris ce virage. Merci encore d’être là pour moi, de me soutenir dans mon envie de mieux. J’espère que cet article vous permettra également de vous motiver si vous aussi vous souhaitez améliorer certaines choses dans vos vies.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *