Mon post partum

Hello mes petites paupiettes, aujourd’hui je reviens vers vous avec un article que vous avez été nombreuses à me demander, le récit de mon post partum. C’est pour moi un sujet difficile à aborder car tout comme la grossesse, cette étape est vécue différemment par chacune d’entre nous, cela dépend de notre propre rapport au corps, mais également de nos morphologies. Tout comme la grossesse ou l’accouchement nous ne vivons pas toutes les choses de la même manière. Cet article n’est pas une guide line mais le récit de ma propre expérience et de ce que j’ai mis en place et ce qui m’a permis de retrouver ma silhouette.

Le bilan

J’ai vécu une grossesse de rêve très peu de symptôme. Une prise de poids rapide, plus +5 Kg à la fin du premier trimestre, au 6ème mois je passais la barre des +10kg, pour atteindre presque +17kg le jour de mon accouchement.

J’ai une morphologie particulière, dans ma famille nous sommes tous des petits gabarits, je mesure 1,59m pour 45Kg. Très sportive, j’ai tendance à perdre très vite du poids, trop vite. Longtemps ma minceur a été un complexe, j’enviais les filles pulpeuses, avec des formes, moi avec mon 34 et mon 85b.
La prise de poids lors de ma grossesse m’a surprise mais pas dérangé, je ne savais pas quelles « séquelles » je garderai, mais j’étais si heureuse de porter ma fille que cela me paraissais insignifiant. Je me trouvais même très belle avec cet énorme bidou, et déjà je pressentais que ces étranges proportions bientôt me manqueraient.

Les suites de couches

Un peu moins de deux ans séparent ces deux photos. J’ai accouché par césarienne et suis restée 5 jours à la maternité, à ma sortie il me restai presque 10 kg à perdre. Je n’ai pas vécu de baby blues, au contraire je me suis sentie dopée par le bonheur. Je souriais constamment et je ne me sentais pas fatiguée, justement il était même difficile pour moi de ralentir le rythme.

le post op d’une césarienne est assez lourd, je devais faire attention à mes mouvements, ne rien porter en dehors de ma fille, je marchais encore en me tenant voutée bref la remise en forme est plus longue et la reprise du sport bien plus lointaine que pour un accouchement par voie basse. J’ai perdu beaucoup de sang pendant l’accouchement, j’ai dû recevoir 3 perfusions de fer. À peine sortie de la maternité me voilà repartie pour rester alitée une bonne heure avec ma perf, le bonheur ! Ma cicatrice a mis du temps à se refermer complètement, on m’a retiré les agrafes une semaine pile après mon accouchement, mais voilà ça saignait toujours. Une infirmière est donc venue tous les jours pendant 9 jours pour me faire mes pansements, hyper glamour et intimiste le retour à la maison n’est-ce pas. Honnêtement je crois que cette étape est celle qui m’a le plus pesé. Avoir encore un geste médical quotidien effectué par une personne extérieur…

Donc 15 jours après mon accouchement on me retire enfin l’énorme pansement qui me recouvre le bas ventre. Les lochies (saignements post accouchement) continuaient. Je commençais a en avoir marre de me balader avec ces énormes culottes et serviettes hygiéniques, mais je n’étais pas au bout de mes peines. Puisque cela aura duré 12 semaines ! Oui 12 semaines de saignement, j’ai enchainé ensuite le retour de couche et deux pilules contraceptives qui malheureusement ont continué d’alimenter les pertes. Je tiens à préciser que c’est assez rare que cela dure aussi longtemps, mais je peux vous assurer que moralement c’est pas simple à gérer. Bref autant vous dire que cette partie ultra sexy je ne l’ai pas partagé avec vous sur Instagram !

Avec tout ça, et bien sur le rythme épuisant d’une jeune maman, j’en oubliais presque ma silhouette. Mais j’avais du mal à regarder mon corps. Ce n’étais pas le poids qui me gênais, mais je ne supportais pas mon ventre. Ce ventre je l’ai tellement aimé lorsqu’il abritait ma fille, le voir mou, dégonflé et encore anchylosé par une cicatrisation qui trainait en longueur, cela me mettait très mal. Je pense que c’est pour ça que j’ai mis en place un « protocole » de remise en forme dès ma sortie de la maternité.

La remise en forme

J’ai accouché le 16 octobre, et j’ai démarré un régime début novembre. Mais déjà mon ventre avait bien dégonflé. Je n’ai pas allaité j’ai donc attaqué une cure So Shape de 28j. Je pesais donc 52kg à ce moment là, j’avais déjà perdu presque 10 kg sans rien faire. La cure So Shape est un système de berlingots sucrés et salés. Je prenais un berlingot sucré pour le petit déjeuner, celui-ci ne me dérangeait pas, le goût était même agréable. J’avais choisi le berlingot salé pour le midi afin de conservé un diner « normal » avec le chéri. Les goûts des berlingots salés ne me convenaient pas, je le remplaçait donc par un repas léger, des crudités notamment. Et puis il faut être honnête je n’ai pas pris de congé mat à proprement parlé, je gérais mon bébé, la maison et le boulot, il m’arrivais bien souvent de sauter le repas et de m’en apercevoir à 17h lorsque Chloé faisait sa sieste et que j’arrivais au bout de mes tâches quotidiennes…

Début décembre il ne me restait que 5 kg en plus par rapport à mon poids d’avant grossesse. Mon ventre avait bien dégonflé, mais ma peau était encore bien détendue. Mes hanches ne s’étaient pas rétractées, même sans voie basse les hanches s’élargissent à la fin de la grossesse en prévision du passage de bébé sous l’influence des hormones. Nous ne pouvons donc rien y faire il faut seulement patienter. J’ai repris mes rituels Cellublue pour éliminer la cellulite qui était encore bien présente sur mes cuisses et mes fesses. Mais ne pouvant toujours pas reprendre le sport (il fallait que j’attende le mois de mars minimum), je ne pouvais éliminer la culotte de cheval et ce petit bidou gonflé. J’ai donc démarré des séances de Cryolipolyse.

Une technique pour réduire efficacement mais surtout définitivement les cellules graisseuses. Une machine qui permet de détruire ces cellules par le froid. C’est indolore, les séances durent 30 min environ, et les résultats sont incroyables et immédiats. Je suis allée à l’institut de Barbara L’instant Cryo que je recommande pour les marseillaises. J’ai effectué 2 séances pour les fesses et cuisses, et 3 séances pour le ventre. C’est vraiment ça qui a fait la différence et a fait fondre ce que j’avais conservé de ma grossesse. Fin février j’avais retrouvé mon poids initial, je rentre à nouveau dans presque tous mes jeans. C’est ce qui m’a permis de retrouver cette silhouette.

Aujourd’hui je mange normalement, de manière équilibrée. J’ai considérablement réduit la consommation de pain et presque éliminé totalement les sodas (un verre d’Ice Tea par jour). je fais du sport occasionnellement et surtout en douceur, squats, gainage, étirements, et continue d’utiliser les produits Cellublue tous les deux jours pour éviter de laisser la cellulite revenir.

Concernant la perte des cheveux, c’est peut-être ce que j’appréhendais le plus. Longtemps complexée par mes cheveux fins et leur manque de volume, je n’avais vraiment pas envie de renoncer à la crinière que la grossesse m’avait offerte. J’ai donc démarré une cure Forcapil dès le mois suivant mon accouchement. Malheureusement cela n’a pas empêché la perte d’arriver. J’ai commencé à perdre mes cheveux au cours du 4ème mois post partum. C’était impressionnant je les perdaient par poignées sous la douche, j’en ai même bouché le siphon ! J’en ai pleuré ! Mais comme m’avait dit m’a coiffeuse il n’y a pas grand chose à faire il faut patienter. J’ai démarré une nouvelle cure de compléments alimentaire depuis 1 mois. J’ai choisi de tester la cure 3 mois de Lashilé que plusieurs copines m’ont recommandé, je viens de terminer le premier mois et les résultats sont là. J’ai une perte normale, et je vois que mes cheveux poussent plus vite, je vous ferai un bilan à la fin des 3 mois.


Je n’ai plus le corps que j’avais avant, derrière votre écran il est difficile de vous en rendre compte, comme tout le monde on ne souhaite montrer que le plus « joli ». Ma peau garde un aspect un peu flasque, au niveau du ventre, des fesses et même du dos. Mes seins ont perdu en fermeté, ils sont comme dégonflés et pique un peu du nez, mon nombril ne veut pas rentrer, et mes jambes sont bien marquées par des vaisseaux qui ont éclatés… Autant de marques qui sont là pour me rappeler le miracle que j’ai réalisé, celui de faire naitre l’amour de ma vie.

Nous sommes toutes différentes, moralement et physiquement, mais je pense que pour traverser cette étape qu’est le post partum il faut arriver à rester bien veillante envers nous même, être patiente, et laisser notre corps retrouver son équilibre après la tempête de transformations que lui a fait vivre la grossesse. Vous vouliez un récit sur mon post partum, j’ai essayé d’être le plus transparente possible, mais en gardant néanmoins une part de pudeur. Pas par tabou mais par envie et besoin de préserver mon, notre intimité.

Suivre:

7 Commentaires

  1. Delima
    8 mai 2020 / 15 h 11 min

    Merci pour cet article, j’ai également accouché par césarienne en janvier car ma fille était en siège et j’ai beaucoup de mal à accepter mon corps PP qui peine à se remettre ainsi que le fait de ne pas encore pouvoir me remettre au sport ( de + rééducation retardée a cause du confinement). Et je me sens moins seule pour ce qui est du côté pas glamour des lochies et compagnie 😅

    • eloditcequelleveut
      Auteur
      10 mai 2020 / 21 h 59 min

      Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire ♡
      Oui c’est si long d’attendre la reprise du sport..

      • emilie
        16 juillet 2020 / 14 h 41 min

        Je viens de prendre connaissance de ton article (je te suis depuis peu donc en retard !). Je suis en plein dans la chute des cheveux et comme toi j’en pleurerai (enfin j’en pleure vraiment :)). 2 mois plus tard peux tu me dire si le traitement en complément alimentaire a fonctionné ? Mille mercis par avance !!

  2. MargauxL
    8 mai 2020 / 15 h 31 min

    Merci pour cet article ! J’ai moi même accouché par césarienne (en urgence après 30h de travail). Je vois que nous avons subi les mêmes galères : agrafes retirées trop tôt et cicatrice qui peine à se refermer correctement … Et ce ventre qui ne part pas malgré les 2/3 kg qui restent !
    Merci pour ta franchise: ça aide !

    • eloditcequelleveut
      Auteur
      10 mai 2020 / 22 h 00 min

      Merci de l’avoir lu ♡♡♡
      Oui on banalise tellement la césarienne, alors que c’est une lourde opération, et qu’il faut du temps pour s’en remettre.

  3. Élodie
    25 mai 2020 / 20 h 30 min

    C’est drôle, je suis moi aussi une Élodie, 31 ans, 1m59 et 45kg. J’ai accouché par voie basse il y a un peu plus de 2 ans. Et même si je n’ai pris que 8 kg (tous reperdus) il m´est encore difficile d’accepter ce nouveau corps… merci pour cet article

  4. emilie
    16 juillet 2020 / 14 h 42 min

    Je viens de prendre connaissance de ton article (je te suis depuis peu donc en retard !). Je suis en plein dans la chute des cheveux et comme toi j’en pleurerai (enfin j’en pleure vraiment :)). 2 mois plus tard peux tu me dire si le traitement en complément alimentaire a fonctionné ? Mille mercis par avance !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *